Fabrice Chanson

Stress au travail

Qu'est-ce que le stress au travail ?

On parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre », explique l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). 

Relations difficiles avec la hiérarchie ou les collègues, surcharge de travail, manque d’autonomie, objectifs insuffisamment définis… « Les cas de stress dans l’entreprise sont parfois niés ou attribués uniquement à la fragilité ou à l’inadaptation au poste de certains salariés », regrette l’INRS. « Face à des manifestations ou des plaintes de stress, il est pourtant primordial de rechercher les liens possibles avec le contexte professionnel »;

Si des facteurs de stress liés au travail sont mis en évidence, « des mesures de prévention adaptées permettront en priorité de les supprimer ou, au moins, de les réduire ».

" Quels signaux peuvent vous alerter ? "

 » plus de nervosité, d’irritabilité, d’angoisse, d’ agressivité , de tristesse, vous pleurez souvent, vous vous repliez sur vous-même »

 »  le besoin de consommer à l’excès des produits « pour tenir le coup » : café, tabac, alcool, drogue, somnifères, anxiolytiques… »

 »  le besoin de consommer à l’excès des produits « pour tenir le coup » : café, tabac, alcool, drogue, somnifères, anxiolytiques… »

« des soucis de santé : des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des insomnies, des palpitations… »

 » moins d’ efficacité dans votre travail : vous avez du mal à vous concentrer, vous commettez des erreurs, des oublis » 

Prévention du stress au travail

Le stress chronique au travail et le risque de burn-out

 
 

Vous pouvez souffrir de stress chronique à cause de votre travail. C’est une des sources les plus fréquentes de stress. Il est souvent une conséquence du surmenage, et peut mener jusqu’au burn-out (syndrome d’épuisement professionnel). Par exemple, si vous ressentez un déséquilibre entre votre charge de travail et les moyens que vous avez pour réaliser votre tâche sur une période prolongée, vous pouvez accumuler du stress.

Il y a plusieurs causes possibles du stress lié à sa vie professionnelle, par exemple :

  • les relations avec votre hiérarchie ;
  • votre rythme de travail ;
  • votre charge de travail ;
  • un manque d’autonomie ;
  • etc.

Certains métiers peuvent être plus stressants que d’autres, notamment les postes à responsabilités ou demandant un effort soutenu et continu (ex : restauration). De plus, cela peut s’ajouter à des difficultés plus personnelles. Si vous êtes dans une situation de stress ou de surmenage au travail, vous devez en parler à votre hiérarchie. 

Il est aussi important de consulter un professionnel de santé. 

Après sont diagnostic, ce dernier pourra envisager un traitement pour prévenir le stress chronique.

Gestion du stress au travail : trois exemples de réactions


Cas n°1 : Des collègues cessent de vous parler à cause d’une promotion

Il faut accepter ce fait car vous ne pourrez pas le changer : “Je reconnais que mes collègues sont peut-être jaloux. Cela ne me fait pas plaisir, mais c’est comme ça”. En fait, vous avez besoin d’être réassuré par un retour positif de votre entourage professionnel, et votre émotion résulte de cette dualité entre “ce que je voudrais” et la réalité.

Éloignez-vous mentalement : laissez votre imagination visualiser un certain nombre de situations qui ont généré des émotions positives, un bon moment entre amis, vos dernières vacances…


Cas n°2 : Votre travail vous pèse, et cela vous rend agressif

Vous êtes trop sous pression à votre travail, et cela génère de fortes frustrations. Plutôt que de rester coincé sur vos colères, demandez-vous ce que vous réalisez dans votre travailFaites le point de votre “part active” à la fin de la journée. Vous avez aidé un de vos collègues, vous avez proposé une bonne idée lors d’une réunion, vous avez su écouter les autres, vous avez soutenu un projet… Aucun être humain n’est fait que de colère. Développez en vous l’autre partie.


Cas n°3 : Dans les grosses périodes de travail, vous avez mal au cou, au dos

Prenez conscience de votre corps. Cinq minutes par jour, centrez votre attention sur toutes les parties de votre corps, comme si un projecteur était braqué sur elles. Profitez du bus, du métro ou d’une salle d’attente, et même de la marche.

C’est entre 12 et 15 h, ou en fin de journée, vers 18 h, que cet exercice mental est le plus intéressant. Il induit une nouvelle perception émotionnelle et un état de détente. Et dites à votre chef ou à votre équipe qu’il faut peut-être réévaluer le partage des tâches.

Website by : Anne Duboc – Copyright © 2022 Sophrohypnose-vannes